Quels types de barbecues existe-t-il ?

Le barbecue est synonyme d’été, de repas prolongés en bonne compagnie, de bonne chère et de stress lié au choix d’un nouveau barbecue. Lors d’un barbecue, vous faites rôtir ou griller de la viande et d’autres préparations. Cela peut se faire de différentes façons : charbon de bois, briquettes, gaz, électricité, avec ou sans flammes nues, sous couvercle ou pas... Nous énumérons ici un certain nombre d’options en nous concentrant sur les différents types de barbecues qui existent.

Que les choses soient claires dès le départ : le BBQ ‘idéal’ n’existe pas. Le cuisinier estival occasionnel attend autre chose de son barbecue que le chef semi-professionnel pour qui une journée aux commandes du barbecue est synonyme de plaisir à l’état pur. Dans ce qui suit, nous ne nous attardons dès lors pas sur le degré de finition, ni sur les accessoires, la taille ou les matériaux. Les variations sont en effet infinies, mais notre spécification porte sur le fondement du barbecue : la source de chaleur.

 

Le barbecue original au charbon de bois

Le barbecue est passé du stade de feu de camp amélioré dans un demi-fût à celui d’un concept d’extérieur complet permettant d’atteindre un niveau ‘étoilé’. Et pourtant... tout commence toujours par le ‘bon vieux’ barbecue au charbon de bois ou barbecue du type boule. Les températures élevées, la chaleur du charbon (ou des briquettes, mais c’est une tout autre histoire) et ce goût fumé typique impossible à créer ailleurs, c’est ce que recherchent les véritables amateurs et il n’est donc pas surprenant que le barbecue au charbon de bois soit - et reste - de loin le préféré de très nombreux cuisiniers.

 

 

La suie, les cendres et le nettoyage des grilles constituent de petits désagréments qu’ils acceptent avec plaisir, en échange des saveurs inégalées et, surtout, de l’expérience d’utiliser le feu et la chaleur pour préparer un repas : cela ne manque pas de titiller notre cerveau primitif. De nos jours, le barbecue au charbon de bois ou barbecue du type boule existe en variations infinies, mais le fondement reste toujours le même : rôtir la viande sur une source de chaleur ouverte.

 

BBQ Kamado, une variante au charbon de bois

Kamado’ signifie ‘cuisson à l’étouffée’ en japonais et si la marque Green Egg est peut-être la variante la plus marquante de ce concept - un œuf vert ne manque en effet pas d’attirer l’attention -, il existe néanmoins suffisamment d’alternatives pour passer un après-midi entier à étudier tous les barbecues kamado. Le concept sur lequel sont basés tous les barbecues kamado remonte à plus de 3000 ans.

 

 

Un kamado est en fait l’association d’un barbecue au charbon de bois et d’un four. Et d’un fumoir. Et d’une rôtissoire. Et d’un four à pizzas, si vous le souhaitez. Il existe en céramique ou en acier et ses excellentes propriétés isolantes sont particulièrement remarquables. Il produit des températures stables et contrôlées. La boule typique du barbecue au charbon de bois a hérité en quelque sorte d’une demi-sphère renversée. La circulation d’air est dès lors minimale et vous pouvez opter pour une cuisson indirecte où le feu ou la source de chaleur n’entre pas en contact direct avec les aliments. Le résultat est totalement différent de celui d’une grillade à flamme nue. Un kamado est économique, c’est le barbecue idéal pour l’hiver et, même si le goût et la couleur ne se discutent pas, un kamado vous permet d’obtenir un résultat plus juteux dans l’assiette. Un kamado atteint rapidement la bonne température et quelques kilos de viande ne lui font pas peur.

 

Le barbecue à gaz comme cuisine extérieure

Le barbecue à gaz - qu’il fonctionne au butane ou au propane - est généralement comparable à une cuisine en plein air, les plus grands exemplaires remplissant exactement cette fonction. Il ne se range pas dans un coin jusqu’à ce qu’on l’utilise. En réalité, on l’utilise d’ailleurs plus souvent, tellement qu’il s’avère pratique. Aussi au niveau de l’entretien : il n’y a pas de suie, ni de cendres, et les bonbonnes de gaz trouvent une place sûre dans l’armoire du bas.

 

 

Il existe des barbecues à gaz avec différents brûleurs, des diffuseurs et conducteurs de chaleur, infrarouges ou non. Plaques de cuisson, plan de travail, grilles, thermomètres, chauffe-plats... Rares sont les éléments manquants quand on parle de barbecues à gaz et cela se constate bien évidemment autour de la table. En l’absence de charbon de bois, la viande et les ingrédients sont automatiquement mis en valeur. Si vous fermez le couvercle, vous disposez aussitôt d’un énorme four à air chaud.

 

Barbecue électrique

Outre le gaz, l’électricité est un autre moyen ‘propre’ de faire un barbecue. Surtout si l’installation doit être compacte, sur un balcon ou dans une petite cour. Il suffit de brancher la fiche dans la prise et le tour est joué. Ce barbecue n’utilise pas de feu, mais a recours à une ou plusieurs spirales incandescentes qui chauffent vos préparations de façon uniforme. Les puristes diront toujours que rien ne peut rivaliser avec le ‘véritable’ goût de la fumée et du charbon de bois, mais la texture de ce morceau de porc The Duke of Berkshire®, par exemple, ne laissera personne indifférent.

 

 

Le grand avantage du barbecue électrique réside dans sa rapidité de chauffage et de refroidissement, son utilisation et son entretien pratiques et la possibilité de l’utiliser même à l’intérieur. Attention : vous aurez bien entendu besoin d’une prise de courant et vous ne seriez pas le premier à en arriver à cette conclusion au fond du jardin au moment où tout est prêt pour lancer le barbecue.

La saveur de The Duke of Berkshire® dans votre boîte de réception?

Abonnez-vous à notre lettre d’information mensuelle et découvrez en avant-première les dernières actualités sur The Duke of Berkshire®.

  • Perfectionnez vos compétences culinaires avec nos trucs et astuces
  • Découvrez nos nouveaux produits en avant-première
  • Inspirez-vous de nos recettes qui mettent à l'honneur The Duke of Berkshire®
Vérifiez si tous les champs obligatoires ont été remplis
Vous avez été ajouté(e) à la newsletter